Qu'est-ce que le scolyte ?  

Le typographe (Ips typographus), communément appelé Scolyte, est présent naturellement dans toute l’Europe. Il est un des ravageurs les plus importants de nos forêts d’épicéa.   

En début de saison, le typographe peut essaimer lorsque les températures dépassent 18 à 20°C pendant plusieurs jours. Deux ou trois générations d’insectes peuvent se succéder entre avril et début octobre. Le cycle biologique du typographe est très étroitement lié au climat. Il est favorisé par des températures chaudes (>20°C) et de faibles précipitations. Les adultes peuvent ressortir de l’arbre après avoir pondu une première fois et engendrer une seconde génération dans d’autres arbres.   

Le typographe est considéré comme un insecte secondaire. En conditions normales, il ne s’attaque pas aux arbres sains et vigoureux mais se focalisent sur les individus affaiblis. Les arbres stressés possèdent également une moindre capacité à réagir aux attaques. Même une faible attaque d’insectes peut suffire à entraîner la mort de ces arbres déjà fragilisés.   

L’attaque d’arbres sains peut survenir en cas de forte pullulation de l’insecte. Cette dernière intervient souvent lorsque des éléments permettant une forte augmentation des populations sont présents dans l’environnement. Les chablis sont des habitats de choix pour l’insecte. Les épisodes de tempête représentent donc un risque majeur d’augmentation des populations.    

Une attaque de typographe entraîne presque irrémédiablement la mort des arbres touchés. Le développement des larves et l’élongation de leurs galeries détruisent progressivement le système vasculaire de l’épicéa. La mort de l’arbre intervient dans les semaines ou mois suivant le développement des scolytes sous l’écorce. Les arbres de plus de 60 cm de circonférence représentent la population la plus sensible.  

Les premiers symptômes observables sont les trous d’entrée. Leur densité est souvent assez faible. Ces trous sont dispersés sur l’écorce et sont relativement difficiles à repérer. Par contre, la sciure des galeries maternelles évacuée par les insectes durant le forage est bien visible. Elle se retrouve au pied des arbres ou sur leur écorce, ce qui permet également de repérer les arbres atteints. Des écoulements de résines importants sont régulièrement visible à ce stade.  

Une bonne gestion préventive, une détection rapide des situations favorables au typographe ainsi que des actions rapides d’abattage et de sécurisation des grumes sont les seules armes contre ces ravageurs.

Source: OWSF

Historique

Comment poursuivre la protection de ses forêts malgré la crise

Comment poursuivre la protection de ses forêts malgré la crise
mai 2020

Pour la troisième année consécutive, les épicéas subissent des attaques de scolytes de grande ampleur. Cette année, la situation est rendue plus compliquée par le ralentissement économique engendré par le Covid-19. Dans cette situation de double crise, la question donc n'est plus de savoir à qui les bois vont être vendus (et à quel prix), mais de désensibiliser les épicéas infectés pour préserver le patrimoine encore sain et préparer les parcelles au reboisement. Cet article détaille dans l’ordre les étapes à effectuer pour mener à bien cette opération sanitaire

Un nouveau service d’accompagnement des propriétaires de pessières scolytées

Un nouveau service d’accompagnement des propriétaires de pessières scolytées
mai 2020

La SRFB propose un nouveau service d’accompagnement des propriétaires de pessières scolytées. L’objectif est de soutenir les propriétaires et de les encourager à faire exploiter et écorcer/pulvériser leurs bois pour réduire les populations de l’insecte.

https://www.srfb.be/informations-sur-les-forets/service-daccompagnement-scolytes-2020/

 

Le gouvernement wallon a approuvé l'octroi de prêts de trésorerie sans charge d'intérêts aux communes frappées par la crise.   

Le gouvernement wallon a approuvé l'octroi de prêts de trésorerie sans charge d'intérêts aux communes frappées par la crise.   
février 2020

Les prêts accordés sans intérêts devraient permettre aux communes de faire face à la baisse de leurs recettes de vente de bois. Ces communes bénéficieront également d'un délai de 4 ans pour le remboursement qui n'interviendra qu'à partir de 2025. Elles auront en outre la possibilité de prélever le prêt qui leur sera octroyé sur les années 2020 à 2024, à l'instar d'un droit de tirage.

Travaux en coordination avec les professionnels et les pouvoirs publics sur la mise en place d’un régime transitoire sur les aides au renouvellement des peuplements ainsi que sur la possibilité de mise en place d’aires de stockage des bois  (1er semestre

Travaux en coordination avec les professionnels et les pouvoirs publics sur la mise en place d’un régime transitoire sur les aides au renouvellement des peuplements ainsi que sur la possibilité de mise en place d’aires de stockage des bois  (1er semestre
janvier 2020

La Rhénanie-Palatinat augmente son aide

La Rhénanie-Palatinat augmente son aide
décembre 2019

Le financement des mesures de protection et de conversion des forêts sera augmenté d'environ 3,5 millions d'euros en 2019 et 2020. En outre, il existe des subventions GAK régulières de 2,1 millions d'euros.

Source: https://www.forstpraxis.de/rheinland-pfalz-verstaerkt-unterstuetzung-fuer-waldbesitzer/ 

Bilan 2019 du côté allemand: gros dégâts en Rhénanie-Palatinat

Bilan 2019 du côté allemand: gros dégâts en Rhénanie-Palatinat
décembre 2019

Plus de 2,5 millions d'épicéas ont été touchés sur plus de 6 150 ha. Cela a engendré plus de 50 millions d'euros de dégâts

Au cours des deux années extrêmes (2018 et 2019), une quantité considérablement plus élevée de bois scolytés a été abattue.

Bilan de l'année 2019 en France

Bilan de l'année 2019 en France
décembre 2019

En 2019, les volumes scolytés ont représenté 60% d’une récolte normale en Bourgogne Franche-Comté (contre 20% en 2018) et 138% en Grand Est (contre 47% en 2018).

L’Allemagne en renfort face aux scolytes   

L’Allemagne en renfort face aux scolytes   
août 2019

Intervention de l’armée : les militaires enlèvent les écorces des troncs pour réduire le nombre de scolytes qui vivent en dessous. Une fois l’écorce enlevée, le bois sèche et les larves disparaissent avant de se métamorphoser. 

Le typographe bat son score de 2018

Le typographe bat son score de 2018
juin 2019

En juin 2019, le typographe a battu son score de 2018 : Les pluies qui ont suivi le premier envol du week-end de Pâques ont rendu difficiles les détections des nouveaux foyers.   

1er envol début avril 2019

1er envol début avril 2019
avril 2019

Le premier envol des Ips typographes a eu lieu durant le week-end de Pâques. Il a rapidement été ralenti par des conditions climatiques froides et pluvieuses. La seconde partie du premier envol a repris quelques semaines plus tard.   

Source: OWSF

1er envol de scolyte en avril-mai 2018 

1er envol de scolyte en avril-mai 2018 
avril 2019

Les chablis liés aux tempêtes Eleanor et David ainsi que le climat que nous connaissons depuis 2017 ont créé des conditions très favorables à une augmentation significative des populations d’Ips typographes. Nous attendions les premiers dégâts importants au printemps. Finalement ils sont restés modérés pour cette période. 

Une carte capable d'indiquer les épicéas potentiellement infestés par les scolytes   

Une carte capable d'indiquer les épicéas potentiellement infestés par les scolytes   
mars 2019

La faculté Gembloux Agro-Bio Tech a développé une carte illustrant précisément les épicéas potentiellement infestés par les scolytes.

Pour savoir si votre parcelle est touchée, il suffit de vous rendre sur ce site, d'introduire le nom de votre commune et de zoomer sur votre propriété.  

La province de Luxembourg lance un projet pilote pour lutter contre le scolyte   

La province de Luxembourg lance un projet pilote pour lutter contre le scolyte   
février 2019

La députée provinciale en charge des Ressources Naturelles, Marie-Eve Hannard, a demandé à Ressources Naturelles Développement (RND) de coordonner des actions permettant d’offrir une réponse rapide à la crise des scolytes. Ce projet pilote se déroule sur les quatre communes qui avaient signé la première charte forestière de terriroite: Libin, Tellin, Libramont et Saint-Hubert.   

 Des outils pour accompagner les propriétaires privés wallons dans la gestion de bois scolytés

 Des outils pour accompagner les propriétaires privés wallons dans la gestion de bois scolytés
janvier 2019
Le Gouvernement wallon a mis en place quelques outils afin d'accompagner les propriétaires privés dans la gestion de bois scolytés: un guide d’informations pour la gestion des bois, www.scolytes.be, une ligne téléphonique, le report d’un an des délais d’exploitations des lots de bois sains acquis en 2017 et 2018 pour les forêts publiques soumises au régime forestier ainsi qu'une campagne d’informations à travers des communes  

200 000 m³ de bois scolytés en forêt publique en 2018

200 000 m³ de bois scolytés en forêt publique en 2018
décembre 2018

D’après les relevés du Département Nature et Forêt (DNF), le volume de bois scolytés pour l’année 2018 est de 200 000 m³ en forêt publique. Se basant sur ces chiffres, le volume d’épicéas scolytés est estimé à 500.000 m³ pour l’ensemble de la pessière wallonne.

 

 

Augmentation de la mortalité des épicéas

Augmentation de la mortalité des épicéas
août 2018

Avec l’arrivée du mois d’août, les mortalités d’épicéas ont augmenté de manière significative. Cette augmentation est essentiellement liée aux dégâts de la première génération d’insectes. S’il est encore difficile de dresser un bilan à l’heure actuelle, nous pouvons d’ores et déjà observer une augmentation importante des dégâts par rapport à 2018.  

2ème envol en août 2018

2ème envol en août 2018
août 2018

Le 2ème envol en août 2018 a malheureusement des conséquences bien plus graves. Cette situation n’est pas limitée à la Wallonie. La France et l’Allemagne rencontrent des problèmes similaires. 

Bilan de l'année 2017 en France

Bilan de l'année 2017 en France
décembre 2017

En 2017, hors contexte de crise, la récolte annuelle en résineux blancs (sapin/épicéa) pour le bois d’œuvre en France s’est élevée à 6 494 000 m³, dont 1 412 461 m³ en Grand Est et 1 534 000 m³ en Bourgogne Franche-Comté.

Source : Agreste

Suivez-nous sur Facebook

Facebook

Back to top